J’connais; tu connais? – I know; do you know

Pour la dernière chronique, j’ai écrit que les Cadiens disent plus souvent “je connais” ou “j’connais” que “je sais” ou “j’sais”. Pour vous donner un exemple, on se sert de “connaitre” ou “connaitte” même pour parler d’être capable de faire une activité, comme “j’connais parler français”. Pour vrai dire, je ne crois pas que j’ai jamais entendu l’expression “j’sais” d’un Cadien ou d’une Cadienne qui n’a pas eu de contact avec un autre parler français.

Pour ceux de vous qui connaissent une place dans la Louisiane où “j’sais” se dit, laissez-moi donc savoir

Pour les Cadiens qui aiment dire souvent “j’connais”, il y en a, pourtant, qui se servent de “savoir” dans quelques expressions. Pour vous donner des exemples, on peut entendre:

– pour demander pour quelque chose, “Tu sais s’il connait parler français?” – pour dire quelque chose au négatif, “Moi, j’sais pas s’il connait parler français,” – pour dire quelque chose au passé, “Moi, j’savais qu’il connaissait parler français,” et – pour demander quelque chose qui va arriver à l’avenir, “Équand tu vas me quitter savoir s’il connait parler français?”

Pour chacun de ses exemples, il y en a aussi un tas de monde qui aime mieux dire: “tu connais”, “moi j’connais pas”, “j’connaissais”, et “laisser connaître”.

Pour ceux de vous qui ne sont pas d’ici (et pour nous-autres icitte), il faut vous dire qu’on a plusieurs manières de se servir de ces deux verbes qui sont pareils. Pour vous donner encore des exemples, les Cadiens, les Acadiens et tous les francophones comprennent:

– “T’as su que dans la Louisiane on connaissait bien le français?”

– “Bien sûr, moi, j’connais bien les Cadiens. Ils sont bien connus pour parler le français.” Moi, j’connais que vous-autres saviez ça, (pour sûr).

For the last column, I wrote that Cajuns say more often “j’connais” (UZH- KONE-NAY) than “j’sais” (SHAY) to mean “to know”. For example, we use “connaîtte” (KONE-NET) to mean “to know how to or to be able to do an activity”, such as “j’connais parler français”, I know how to speak French.

For in truth, I don’t believe that I’ve ever heard “j’sais” from a Cajun, who has had no contact with another way of speaking French. For those of you who know of a place in Louisiana where “j’sais” is said, please let me know.

For the Cajuns who often like to say “j’connais”, there are some of them, however, who use “savoir” (SAH-VWAHR) or (SAH-WAHR) in some expressions. For example, we can hear:

– for asking about something, “Tu sais s’il connait parler français?” (TOO SAY SEE-E KONE-NAY PAHR-LAY FRAHN-SAY), “Do you know if he knows how to speak French?” – for saying something in the negative, “Moi, j’sais pas s’il connait parler français” (MWAH-SHAY PAS SEE-E KONE-NAY PAHR-LAY FRAHN-SAY) “I don’t know if he knows how to speak French?” – for saying something in the past tense, “Moi, j’savais qu’il connaissait parler français,” (MWAH-SHAH-VAY KEE KONE-NAY-SAY PAHR-LAY FRAHN-SAY) “I knew that he knew how to speak French,” and – for asking about something that will happen in the future, “Équand tu vas me quitter savoir s’il connait parler français?” (AY-KAHN TOO VAHM KEE-TAY SAH-WAHR SEE-E KONE-NAY PAHR-LAY FRAHN-SAY) “When will you let me know if he knows how to speak French?”

For each one of these examples, there are a lot of people here who prefer saying: “tu connais” (TOO KONE-NAY) “you know”, “moi j’connais pas” (MWAHSH KONE-NAY PAH) “I don’t know”, “j’connaissais” (UZH KONE-NAY SAY) “I knew”, and “laisser connaître” (LAY-SAY KONE-NET) “to let know”.

For those French speakers from elsewhere (and for us locals), it must be said that there are many similar ways in which to use these two verbs. For example, Cajuns, Acadians, and all French speakers would understand:

– “T’as su que dans la Louisiane on connaissait bien le français?” (TAH SUE KUH DAHN LA LOO-WEEZ-E-AHN OHN KONE-NAY-SAY BE-AN LUH FRAHN-SAY) “Did you find out (get to know or learn about) that in Louisiana we know French well?” – “Bien sûr, moi, j’connais bien les Cadiens. Ils sont bien connus pour parler le français.”

(BE-AN SUHR, MWAHSH KONE-NAY BE-AN LAY KAH-JAN. EE SOHN BE-AN KONE-OO POOR PAHR-LAY LUH FRAHN-SAY)

“Of course, I know the Cajuns well. They are well known for speaking French.” I know that y’all knew that (for sure).